Suite à un problème technique, le musée est exceptionnellement fermé du 12 mai 2017 jusqu’à une date indéterminée. Nous vous tiendrons informés de sa réouverture.
Site sommital du fort de la Bastille à Grenoble
Renseignements 04 76 00 92 25 - Ouverture : du mardi au dimanche de 11 h à 18 h
Accès : par le téléphérique, par les sentiers pédestres de la Bastille,
en voiture avec stationnement possible sur le parking du glacis.







 
Les Alpes au fil de l’Histoire

Le XIXe siècle et l’apparition des Troupes de montagne étrangères

La création des Troupes alpines françaises

La conquête de la montagne

L’expertise de la montagne

1914-1918, le baptême du feu

1939-1940, les Alpins sur tous les fronts

Alpins en Résistance

Autriche et Algérie

Opérations Extérieures (OPEX)

Aménagement du territoire

Identité et Culture

 
 
1914-1918, le baptême du feu
 
Véritable reconstitution d’une tranchée d’époque, le spectateur est plongé dans cette ambiance particulière propre à la Première Guerre mondiale, moment où les jeunes Troupes alpines vont connaître leur baptême du feu. Un engagement où elles confirmeront leur réputation de troupes d’élite bien que le terrain ne corresponde pas toujours à leur spécificité, à l’exception des Vosges.

C’est le massif du nord-est de la France plutôt que les Alpes qui finalement donnera ses lettres de noblesse aux chasseurs alpins et les fera entrer dans la légende. Il est en effet le théâtre de rudes combats d’artillerie en 1915 ; le contrôle des points hauts étant indispensable, de nombreux combats ont lieu pour la conquête d’observatoires. Le Lingekopf, l’Hartmannswillerkopf, l’Hilsenfirst sont autant de batailles aussi célèbres que meurtrières. Les Allemands, impressionnés par la valeur des Alpins, les surnomment « Schwarzen Teufeln » francisé en « Diables bleus », d’après la couleur particulière de leur uniforme. Le bilan de cette guerre est lourd pour les Troupes alpines ; des dizaines de milliers d’entre eux y laissent la vie.
Article précédent : La conquête de la montagne   Article suivant : 1939-1940, les Alpins sur tous les (...)