Les Cimes d’Algérie – Exposition – les Troupes de montagne pendant la Guerre d’Algérie (1954-1962)

| 15 juin – 16 septembre 2018 |

Plus de 60 ans se sont écoulés depuis la fin de la Guerre d’Algérie. Tout comme les autres unités militaires, les troupes alpines ont été engagées dans ce conflit de guérilla. Thème souvent tabou ou éludé, le musée des Troupes de montagne a voulu redonner ses lettres de noblesse à cet engagement aux facettes multiples.

Plan relief de la Grande Kabylie,  encastré dans son coffre kabyle en bois sculpté. Salle d’honneur du 6e BCA.

L’exposition « Cimes d’Algérie » revient sur ce conflit qui a marqué les mémoires et les esprits, avec la Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie, des  combats du Maroc et de Tunisie (FM-GACMT) dirigée par Monsieur Paul Malmassari. Par un rassemblement inédit d’objets recueillis auprès de collectionneurs et d’anciens alpins engagés, elle propose de découvrir les missions diverses et variées que les troupes de montagne ont réalisées durant la guerre d’Algérie.

Il était grand temps de présenter cette exposition.  

D’une part, parce que les témoins de cette guerre disparaissent peu à peu.  Le devoir de mémoire s’impose alors. L’exposition « les Cimes d’Algérie » rend hommage à ces nombreux jeunes gens qui, dès leur service militaire, ont servi la France.

D’autre part, cette exposition est l’occasion pour le Musée de développer une section de son parcours permanent encore indigent sur la question algérienne. Elle présente des objets jamais encore sortis des collections ou des salles d’honneur des unités.

Enfin, les objets témoins de cette guérilla tendent à se raréfier au fil des ans. L’effort de rassemblement présenté ici témoigne de la volonté de conservation de cette mémoire par le Musée des Troupes de montagne.

L’exposition s’efforce de donner les clés pour contextualiser, et espérons-le, rendre intelligibles pour le grand public le rôle des troupes alpines durant la guerre d’Algérie, de leur départ de la France à leur retour.

Le musée a voulu une exposition d’objets pour valoriser ses réserves enrichies par le prêt de nombreux collectionneurs, que nous remercions et avec qui nous aimons travailler et échanger. Le discours a été guidé et nourri par les témoignages recueillis auprès d’anciens alpins engagés.