Restauration de l’Hôtel des Troupes de montagne

By 30 juillet 2019Evénement

La feuille d’or : un travail minutieux

La pose de la feuille d’or n’est que l’étape finale de la restauration des fenêtres de l’Hôtel des Troupes de montagne (HTDM).

Il faut tout d’abord préparer le mur. Pour cela pose de l’enduit composé de colle de peau de lapin et de blanc de Meudon. Ensuite, on ponce avec du papier abrasif n°800. Puis on pose de la gomme laque. On pose ensuite de la mixtion (huile de lin cuite à 60°C), après avoir de nouveau poncé. La préparation du mur ou du support représente 95% du travail. C’est seulement après ces différentes étapes que l’on pose la feuille d’or à l’aide d’un coussin, d’un couteau et d’une palette à dorer.

Le peintre en décors est un spécialiste de la décoration en trompe l’œil et de l’imitation (décors muraux panoramiques, imitation bois/marbre/pierre, faux ciel, mais également des décors floraux, des lettrages, des moulure). Toutes ces imitations se font aussi sur mobilier et toile.

Les artisans

Les deux personnes qui s’occupent du restaurer les fenêtres de l’HTDM ont des parcours très différents, mais elle se rejoignent sur des compétences communes telles que la patience et la minutie, qualités indispensables pour poser la feuille d’or !

Marie-Luce a 59 ans, elle a commencé en tant que peintre sur soie en Espagne. Elle est ensuite devenue peintre en lettre. Peintre en lettre est un métier qui n’existe plus aujourd’hui : il s’agissait de peindre sur des voitures ou des devantures des enseignes. Elle a ensuite fait un long passage dans l’hôtellerie où elle a occupé à peu près tous les postes. Après un bilan de compétence à Pôle Emploi, elle est devenue peintre en bâtiment. Elle a passé son CFA à la fédération des compagnons du Tour de France de Lyon afin de devenir peintre applicateur de revêtement. Elle a poursuivi sa formation avec le brevet professionnel correspondant. A la suite de candidatures spontanées, elle devient formatrice à l’EREA (Etablissement Régional d’enseignement adapté), puis effectue divers remplacements dans des lycées. Elle décide ensuite de passer sa mention complémentaire de peintre en décor, toujours à la fédération des compagnons. Après la restauration d’une église, elle est embauchée chez Logis Home, l’entreprise en charge des travaux de l’HTDM.

Chloé est la deuxième restauratrice qui s’occupe de l’HTDM. Elle a 22 ans et après une carrière d’esthéticienne, elle passe son CAP à la Fédération des compagnons du tour de France à Echirolles. Elle continue pendant 1 an pour obtenir son titre professionnel en décor, à la suite duquel elle est médaillée d’argent au concours de meilleur apprenti de France.